Le scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 est déjà derrière nous.  Le vainqueur Alpha Condé popularise continuellement à dire que le pays est calme malgré l’emprisonnement sans procès d’une cohorte d’opposants issus en majorité de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). L’interdiction de sortie hors du pays est toujours infligée à Cellou Dalein Diallo et à ses proches. Au demeurant, le pouvoir manie à la fois le bâton et la carotte pour un signe d’atténuation de tension. Certains détenus politiques ont bénéficié récemment la grâce du président Alpha Condé après avoir présenté des excuses à l’homme fort du pays. L’opposant Cellou Dalein Diallo s’offre une image de victime du régime Alpha Condé. Au-delà de cet aspect politique, la Banque mondiale estime que l’économie guinéenne à l’ère de covid-19 a été « résiliente » face à cette pandémie. Le pays vit à son rythme normal vers son indépendance énergétique. Mais cette bonne note est loin de pacifier un pays où les discours ravivent les vieux démons de l’ethnocentrisme.

L’annonce de la reprise des manifestations…

La tendance pour la reprise des manifestations résonne de plus en plus à l’UFDG comme une volonté commune. Récemment, le responsable de la jeunesse s’est fait entendre sa voix pour une reprise des manifestations malgré la réalité de covid-19 sur le terrain. Ce désir est certainement nourri par la propension de se venger contre un régime qui emprisonne sans procès les militants du principal parti de l’opposition guinéenne. L’on se souvient également que depuis la réélection du président Alpha Condé pour un troisième mandat, l’opposant Cellou Dalein Diallo n’a toujours pas reconnu la victoire du gagnant. Une chose qui aurait mis le régime Alpha Condé à opter pour la fermeté contre son principal challenger. Mais de l’avis de certains observateurs, si le cadre du dialogue, récemment créé, ne fait pas vite évoluer les choses en vue de rapprocher les positions, tout porte à croire que le pays se fera face à des nouvelles tensions – notamment avec cette annonce de la reprise des manifestations du côté de l’UFDG.

Par Dian Bah pour www.alerteur.com