Blanchi de tout soupçon lié à la corruption au sein du football guinéen. Le 1er vice-président de la fédération guinéenne de football, Amadou Diaby, de retour en Guinée après deux ans d’absence, peut s’estimer heureux pour avoir été rétabli dans ses fonctions par la commission d’éthique de la Féguifoot, dont tout est parti de la décision du tribunal arbitral du sport (TAS) depuis la Suisse.

Invité ce mardi 23 mars 2021 dans l’émission ‘’Mirador’’ de la radio FIM fm, Amadou Diaby s’est abstenu de commenter les candidatures autour du prochain congrès de la Féguifoot pour le 30 avril prochain, dont les campagnes se font en faveur de Kerfalla Camara KPC et d’Antonio Souaré.

’Pour l’instant, je viens d’arriver, j’observe, j’essaye de regarder, cela fait deux ans que je ne suis pas là. Pour l’instant, je n’ai pas de commentaires sur ce sujet. Notre football a un problème, aujourd’hui notre football a un problème d’identité. Il faut regarder l’intérêt du football…’’, a-t-il déclaré en substance. Avant de dire qu’il est en mode réflexion. ‘’Je suis dans le mode réflexion, pour l’instant, je ne pourrais pas vous dire quelle est ma décision. Tout mon problème en Guinée à chaque fois que je prends position ça me coûte très cher…’’ renchérit-il.