C’est une sortie, du moins, qui surprend beaucoup d’observateurs. Le président du comité des jeunes de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), en la personne de Bakary Keita, a souligné, ce lundi 12 juillet 2021, dans l’émission Mirador de Fim fm, la reprise prochaine des manifestations du parti de Cellou Dalein Diallo. Bakary Keita, a en effet, promis « un déferlement humain du jamais vu à Conakry », mais à condition que les autorités communales donnent son accord pour que le parti de l’ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo, montre à la face du monde « sa puissance et sa grandeur », a-t-il dit.

Outre, Bakary Keita évoque comme argument, du fait que beaucoup de cas d’injustice ne soient pas traités depuis 2010 ; il fait allusion à l’emprisonnement des militants de son parti. Pour cette raison, le responsable du comité des jeunes de l’UFDG souhaite donner la latitude aux autorités communales d’autoriser les manifestations et que celles-ci soient sécurisées.

Mais à l’analyse, il y a des avis citoyens qui estiment que les manifestations feront payer encore à l’UFDG, dans la mesure où des éléments-clés de ce parti (Ousmane Gaoul Diallo, Chérif Bah, Abdoulaye Bah, Cellou Baldé…) sont toujours entre les mains de la justice dont les procès ne sont pas pareillement annoncés. ‘’ Une raison de plus’’, ajoutent ces observateurs, cette réalité du moment qui doit amener le parti de Cellou à privilégier la voie du dialogue en vue de faire libérer ses militants emprisonnés.

Dian Bah