En visioconférence du 23 juin dernier avec ses homologues de la sous-région sur la question relative à la monnaie commune Eco, le président Alpha Condé a rappelé que la Guinée reste toujours dans l’esprit de la 56 session ordinaire, c’est-à-dire, un panier de devises et de flexibilité. Le président guinéen a, au cours de cet entretien, approuvé la déclaration du Gouverneur du Ghana qui consiste à organiser une réunion des 15 Chefs d’État afin qu’ils puissent parler d’une seule et même voix – et d’ajouter que l’intégration sous-régionale est fondamentale pour le développement de l’Afrique de l’Ouest…

Interrogé sur les propos du chef de l’État guinéen, l’économiste et opposant au régime d’Alpha Condé, Dr Ousmane Kaba, affirme que « c’est une bonne décision pour la Guinée de rentrer dans cette zone monétaire qui n’est plus une zone CFA mais qui sera une zone purement africaine. Avec un taux d’échange flexible mais relié à un panier de cinq monnaies », a-t-il déclaré chez nos confrères d’Evasion TV parlant du projet de monnaie unique des quinze pays de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). « Ça va assurer l’indépendance de la banque centrale qui ne dépendra plus du président de la République puisque le gouverneur des sept banques centrales communes à tous les pays membres de la zone ne sera plus nommé par un seul chef de l’État mais par un collège des chefs d’État », a-t-il affirmé.

Et d’en conclure qu’en réalité, la Guinée ne perd pas sa souveraineté monétaire. « Nous mettons en commun notre souveraineté monétaire avec les autres pays frères de la sous-région. Pour une fois, je suis d’accord avec le président de la République », a-t-il ajouté.

Makoura pour www.alerteur.com