Ces dernières semaines, les députés guinéens ont procédé aux votes de plusieurs textes de loi destinés à promouvoir le développement sociopolitique du pays. C’est le cas notamment de la loi portant création des communes rurales dont kassa, autrefois sous-préfecture mais érigée récemment comme la 6e commune de Conakry. Ce mardi 23 mars 2021, le vice-président de la commission des lois de la 9e législature guinéenne était invité de l’émission les ‘’GG’’ de la radio Espace Fm, Honorable Moustapha Diané est revenu sur l’importance de cette loi.

’Nous sommes partis des volontés des populations à la base qui ont voulu ériger leurs localités en commun rurales, on a vu les critères qui comportaient ce texte de loi, dont kassa remplissait les critères pour devenir une commune rattachée à Conakry pour devenir la 6ème commune de la capitale. Dans l’ensemble du pays on a constaté qu’il y a plusieurs localités qui remplissent les conditions d’être transformées en sous-préfecture ou en commune urbaine. C’est pour permettre une gouvernance participative aux populations mais c’est à nous de contrôler. Nous avons fait des observations et des recommandations pour qu’il y ait des moyens et des conditions dans ces localités’’, a déclaré l’honorable Moustapha Diané.

Et de renchérir que d’après les enquêtes menées par le ministère de l’administration et de la décentralisation, qui constate qu’il y a une volonté unanime de la part des communautés de suivre cette évolution.

À rappeler que les communes nouvellement créées auront chacune à sa tête une délégation spéciale.

Talibé Bah