Il est quand même rarissime dans ce pays de voir un cadre technique, voire qu’un secrétaire général d’un Ministère fasse l’objet avec d’autant plus d’acharnement d’un autre âge – alors qu’il n’est ni directeur d’une quelconque régie financière, encore moins un ordonnateur des dépenses publiques. Mais certains médias de la place, mis en effet, à contribution la folle cabale (qui ne date pas d’aujourd’hui) ont toujours le nez en trompette pour coller à l’homme l’image du « mauvais commis de l’Etat ». Mais cette fois-ci, le pétard s’est mouillé pour n’avoir pas atteint sa cible.

Que reproche-t-on à Saadou Nimaga ?

C’est une histoire à dormir debout et qui peut tirer l’oreille de tout citoyen qui n’est pas éclairé de démêler un tel mensonge. Dans une émission à caractère théâtral se passant notamment dans une radio privée de la place, en langues nationales, des jour-na-listes à la gâchette facile, ont fait entendre à l’opinion que l’actuel secrétaire général des Mines et de la géologie, a acheté (de son argent propre) un transformateur électrique au bénéfice du quartier où il habite – à la somme de (750.000 euros), équivalent de (7,5 milliards GNF). Et ces mêmes calomniateurs l’accusent pour avoir « mis du bitume dans son quartier à ‘’Enta Fassa’’ au frais du contribuable guinéen ».

Le gros mensonge détecté

L’accusation gratuite est devenue le sport favori de certains médias dans le but de créer une zone d’influence dans la sphère publique – raison de plus, notre quotidien en ligne s’est donné la peine de vérifier au compte-gouttes, l’accusation portée contre Saadou Nimaga afin d’informer dignement l’opinion publique sur des faits réels.

  • S’agissant sur l’accusation de l’achat d’un transformateur électrique par Saadou Nimaga au montant de (750.000 euros) – est purement du mensonge. Par contre, le secrétaire général du ministère des Mines, a adressé un courrier à la direction générale de l’EDG (dont on détient copie) pour l’amélioration de la qualité du courant à ‘’Enta Fassa’’, quartier où habite Saadou Nimaga. Voir copie ci-dessous !
  • S’agissant encore sur l’information relative au bitumage de l’endroit où Saadou Nimaga habite, s’est aussi révélée fausse au cours de notre enquête. En place du bitume, c’est du ciment mis pour désenclaver la ruelle qui mène au cimetière du secteur, faisant d’ailleurs 175 mètres ; c’est un geste fait par les connaissances de Saadou Nimaga – qui ont envoyé des équipements pour réaliser le terrassement de l’endroit afin d’éviter d’énorme poussière aux citoyens du quartier.

Donc, la cabale est ainsi mise au grand jour qui tentait de salir gratuitement la bonne réputation du secrétaire général des Mines et de la géologie. Et sans nul doute, force est de reconnaître aujourd’hui que Saadou Nimaga constitue la boussole du ministère des Mines dans les réformes. Et c’est pour cette raison qu’on l’en veut. Qui dit mieux ?

Dian BAH