Dans une interview exclusive accordée à mosaiqueguinee.com, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, sort de sa réserve parlant du sujet relatif à la dissolution de l’Assemblée nationale, dont il assure le perchoir.

« Le débat sur la dissolution ou pas de l’Assemblée nationale se passe en dehors de ceux qui doivent en débattre », a déclaré Amadou Damaro Camara. « Comme j’ai dit ailleurs, si la dissolution de l’Assemblée nationale était le prix pour la paix en Guinée, je n’avais pas d’objection », a aussi affirmé le président de l’Assemblée nationale. Le sujet de la dissolution de l’Assemblée nationale est porté par une partie de la société guinéenne – y compris certains acteurs politiques qui en font écho.

“Mais, la question qu’on doit se poser exactement, c’est est-ce que c’est l’absence de cette opposition à l’Assemblée qui est la source de la crise actuelle ? Non ! Quand cette opposition radicale était à l’Assemblée, est-ce qu’on avait la paix en Guinée ? Je dis Non ! Au contraire, cette opposition a été représentée comme aucune ne l’a été en Afrique. Lors de la 8ème législature, nous avons passé 6 ans dans des injures, des invectives, ça n’a absolument pas aplani la crise en Guinée. Troisièmement, ce n’est pas la revendication actuelle. L’Assemblée n’est pas la source de la crise. Ils ont été à l’Assemblée, la crise n’a fait qu’augmenter. Pour la dissolution de l’Assemblée, il y a bien de conditions prévues par la loi. Nous n’en sommes pas encore à ce niveau. Pour moi, à la limite, c’est un faux débat. C’est un débat mené par certains juste pour qu’ils existent. Quant à nous, nous continuerons de travailler […]”. Lire la suite…