C’est à la faveur d’une conférence de presse à Conakry, le mardi 16 février 2021, au cours de laquelle les employés de Novotel (grand hôtel de l’indépendance) réclament les arriérés de salaires de trois mois à leur Direction générale. Selon un des employés, Diallo Alpha Oumar, les travailleurs qui réclament les arriérés de salaires à la Direction générale de Novotel sont au nombre de 158 dont 4 décès. Et le pire, les certains parmi eux ont divorcé avec leurs femmes par manque de moyens.

« Je travaille à Novotel (GLC). On souffre énormément, on a perdu six de nos collègues, aujourd’hui il y a certains parmi nous qui ont déjà divorcé avec leurs femmes. Ils ont délogé trois personnes parmi nous. Certains ont eu le préavis, on vit très mal. On lance un appel aux autorités guinéennes de nous aider. Ça fait trois mois de cela sans salaire, et le salaire minimum qu’on donne, c’est les primes. Ça ne vaut même pas 500 mille francs guinéens. On demande à l’Etat guinéen, particulièrement monsieur le président Alpha Condé de nous aider. C’est le seul qui peut nous faire sortir dans cette crise. On ne peut prendre soin de nos familles. On veut que les gens nous règlent, on ne veut plus travailler avec eux. On était au nombre de 158 employés mais certains sont décédés. Actuellement nous sommes au nombres de 154 (…) », a témoigné, Diallo Alpha Oumar en situation de détresse.

Propos recueillis par Djeneba Djittéye

Tel : 626 92 73 75