La Guinée a fermé ses frontières vers la Sierra Léone avant même l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Des tensions qui sont par la suite ravivées entre les deux pays, dont au fond un aspect sécuritaire inquiétant du côté des autorités guinéennes.

La théorie de déstabilisation de la Guinée vers la Sierra Léone a été martelée par le président Alpha Condé à l’occasion d’une sortie avec les médias. Depuis lors, sur la voie terrestre, le trafic est bloqué, nombreux sont des camions transportant des centaines de marchandises étaient jusque-là bloqués au niveau de la frontière Sierra léonaise.

C’est avec cette situation tendue que le président Julius Maada Bio de la Sierra Léone a effectué une visite de deux jours en territoire guinéen, dont entre autres sujets, la réouverture des frontières des deux pays.

Le communiqué final relatif à cette visite a en outre martelé que les deux pays « ont également convenu de convoquer à nouveau le Comité Technique conjoint sur le Yenga, qui devrait se réunir à Nongowa, le 03 mars 2021, et d’entreprendre des patrouilles conjointes ou parallèles le long des zones frontalières communes à partir du 1er mars 2021. »

Par Makoura