Dans une sortie ce vendredi 26 juin par voie de presse, le directeur des opérations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), Ibrahima Diallo, a porté un doigt accusateur au procureur général de n’avoir pas fait de communication depuis janvier concernant sur les rapports d’autopsie des corps des personnes tuées pendant les récentes manifestations.

« Depuis le mois de janvier aucune communication n’a été faite par le procureur général sur les rapports d’autopsie », a dit Ibrahima Diallo au micro de nos confrères d’Espace FM.

Les corps qu’il s’agit selon le directeur des opérations du FNDC, sont liés aux récentes manifestations de leur structure. « Aujourd’hui, nous avons effectivement les corps qui sont séquestrés à l’hôpital Ignace Deen et nous avons effectué des démarches auprès du procureur pour que nous puissions récupérer les corps mais impossible », a-t-il regretté.

Selon Ibrahima Diallo, « le gouvernement a entrepris des démarches pour restituer de façon clandestine ses corps mais ce que le FNDC demande, que les corps soient restitués et que les rapports d’autopsie également soient transmis aux familles des victimes », a-t-il renchéri.

Ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Mamadou Taran Diallo, interrogé à cette même occasion, a rejeté les accusations d’Ibrahima Diallo qu’il n’y a pas de restitution clandestine. Et qu’ils sont à la recherche des familles aux premiers degrés…

Ces deux versions deviennent ainsi une controverse. Et au moment venu, l’opinion se fera une idée claire.

Makoura www.alerteur.com