Dans le sens commun, sa réaction ne surprend guère. L’opposant principal à Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, avait d’abord rejeté les résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre, proclamés par la CENI – qui ont donné la victoire au candidat du RPG arc-en-ciel, Alpha Condé.

Dans une déclaration ce samedi 7 novembre, juste après la confirmation de la victoire d’Alpha Condé par la Cour constitutionnelle, le président de l’UFDG et ses alliés rejettent les résultats définitifs, proclamés par la Cour constitutionnelle.

« Accepter cette décision revient à renoncer à une conviction comme le processus électoral, transparent, juste et équitable est le meilleur moyen d’accéder au pouvoir. C’est pourquoi, l’UFDG et l’ANAD, profondément attachés au respect des règles et principes de la démocratie et de l’État de droit, rejettent catégoriquement les faux résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre, proclamés par la CENI et validé par la Cour constitutionnelle… Mes chers compatriotes, j’ai gagné cette élection grâce à votre confiance et je vous invite à défendre vos suffrages par tous les moyens légaux. Cet appel s’adresse également à tous les compatriotes épris de justice et de démocratie notamment à ceux qui sont opposés au 3e mandat, pas de recul… », a lancé Cellou Dalein Diallo.

Propos recueillis par Dian Bah