Coyah qui était le foyer autrefois de contestation contre les mesures sanitaires de la pandémie Covid-19, a pris un peu son rythme d’antan. Le préfet Aziz Diop, à peine, installé dans ses fonctions, s’est mis directement au travail – dans un contexte de tension après la mort de cinq personnes dans le démantèlement du barrage qui empêchait les populations de la localité à se rendre au centre-ville Conakry.

Après avoir tenu des réunions avec les forces de l’ordre pour discuter de la stratégie mise en place, le nouveau préfet de Coyah s’est mis dans la stratégie d’une communication proche des populations. Au courant de la semaine, Aziz Diop, en personne, et en collaboration avec les autorités communales, a pu rassembler un nombre important de citoyens au rond-point de la ville, avec un micro-trottoir en main, – a véhiculé le message de paix et de sensibilisation pour le respect des mesures barrières. Aujourd’hui, à Coyah, le constat relève que bon nombre de citoyens respectent les mesures barrières. Une chose qui a été rendue possible grâce au leadership du préfet Aziz Diop.

Makoura pour www.alerteur.com