Si certains se disant avisés en politique pensaient que le président Alpha Condé allait accorder une seconde chance à l’opposition, ceux parmi ses acteurs-clés qui ont boycotté le processus électoral relatif aux législatives, se sont finalement trompés. Alpha Condé a pris mercredi 15 janvier le décret portant sur l’ouverture et la fermeture de la campagne électorale des élections législatives prévues au 16 février 2020. À cet effet, l’ouverture de la campagne est prévue ce jeudi, 16 janvier à 00 h, et finit le 14 février à minuit.

Dr Faya Millimono du Bloc libéral est parmi ceux des acteurs politiques qui mettent en doute le sérieux de ces élections en vue ; interrogé par le site mosaiqueguinee.com, Faya Millimono reagit : « Le président Alpha Condé est en train de jouer sa dernière carte, nous pouvons dire qu’il est proche de sortir de la même manière que Oumar El Béchir et Blaise Compaoré. Ce n’est pas ce que nous avons voulu pour lui. Parce que pour nous au BL, il est après tout un modèle de constance, mais nous sommes convaincus à travers les actes qui sont posés par lui et son gouvernement ces derniers temps, que sa seule façon de sortir sera à la manière d’El Béchir ou de Blaise Compaoré. C’est bien malheureux, mais, l’avenir de notre pays, des générations futures, nous oblige à lui réserver cette sortie (…) ». 

Alpha Barry