« Nous n’avons pas un rôle de développement. Nous avons une mission à délivrer. Mon gouvernement sera un gouvernement de livrable bien précis. Nous allons être honnêtes sur ce qu’on peut faire et on doit faire. C’est de construire les bases du changement. La justice. L’administration qu’il faut pour que tout part. le volet politique dans les conditions pour que le meilleur gagne dans l’élection de la fin. Nous sommes là pour créer ces conditions et partir. Nous voulons mettre en place des systèmes qui sont irréversibles et des systèmes qui peuvent nous permettre de continuer dans le futur. Nous espérons que nous y arriverons avec l’aide de tous », a souligné le tout nouveau Premier ministre de la transition, Mohamed Béavogui, face à la presse, ce jeudi 7 octobre 2021.

Des acteurs de la vie nationale ont salué chacun la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. Le technocrate a accueilli sa nomination avec le sentiment d’honneur et avec beaucoup d’émotion de recevoir une telle responsabilité au moment de la transition, comme il qualifiera de cruciale pour le futur de la Guinée.

Le promu au poste de Premier ministre de la transition dit être reconnaissant au président du CNRD, le colonel Mamadi Doumbouya, de lui avoir fait confiance en le confiant le poste de Premier ministre du gouvernement de la transition.

Mohamed Béavogui ne perd pas de vue quant à la difficulté de la tâche, selon lui pas facile. Mais il compte mener pour que le peuple de Guinée soit satisfait.

Ses priorités.

A la différence de ceux qui estiment que cette transition va durer, Mohamed Béavogui déclare que ses priorités sont celles du CNRD. Avant d’ajouter que : « Nous savons ce que nous voulons avec beaucoup plus de précision. Qu’est-ce qu’on peut pour que ce pays-là puisse avoir une base, qu’il faut pour se construire comme une démocratie juste, équitable et au service de ses populations? C’est une très grosse responsabilité que nous allons essayer de faire en sorte que cette responsabilité-là soit assurée avec honneur et dignité », ajoute-t-il.

Pour Mohamed Béavogui, « le CNRD est chargé de préparer notre futur. Un futur juste, qui est construit sur la base des expériences que nous avons eues jusqu’à présent. Le rôle du gouvernent est très simple et à la fois compliqué. Le rôle du gouvernement est de créer toutes les conditions pour que justement les Guinéens puissent se parler, se réconcilier, travailler pour tous, pour la Guinée. Faire en sorte que les ressources soient là… Nous n’avons rien à inventer. Nous n’avons pas de plan quinquennal ni de plan triennal à mettre en place. Nous devons faire marcher le pays à la satisfaction et de donner l’exemple pour que dans le futur ça suive… », a conclu le technocrate.

Propos recueillis par Makoura