Peut-être, on peut rêver de dire que les grands discours cèdent désormais place aux actions. Le président Alpha Condé veut donner du sens à son slogan, celui de « gouverner autrement ». Entouré le lundi 22 février 2021 des principaux acteurs des finances publiques, à savoir le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre du Budget et les directeurs des régies financières y compris la douane et celui des impôts. Le président de la République a soumis aux autorités concernées deux documents pour la signature. Il d’agit d’une part, le dédoublement de ressources internes en deux ans et d’autre part, le contrat de performance.

Le président Alpha Condé a martelé qu’il sera sans états d’âme pour celui qui ne va pas remplir les conditions concernant ce nouvel engagement.

« Dédoublement de ressources internes en deux ans et le contrat de performance. On examine tous les trois mois, il aura des sanctions négatives ou positives. Celui qui remplit les conditions, il aura une sanction positive, et celui qui ne va remplir, il aura une sanction négative.

Il faut que tout le monde sache, gouverner autrement, ce n’est pas de la blague. Les contrats qu’on va signer engagent des personnes. Et c’est l’obligation de résultats. S’ils n’ont pas de résultats, on les change. On donne la chance à chacun de faire ses preuves. Mais celui qui ne remplit pas, je n’aurai aucun états d’âme pour le changer », a déclaré le président Alpha Condé.

À cette occasion, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, a au nom de ses collègues, assuré le président de la République de l’atteinte de ces objectifs. « Les deux contrats que nous allons signer, ce sont des engagements personnels et que nous n’avons aucune voie, aucune issue que de leur mettre en œuvre. Si ce n’est pas fait, Monsieur  le président, prenez toutes les sanctions que vous voulez prendre. Au nom des collègues qui sont là, nous sommes engagés moralement, physiquement et financièrement pour accompagner vos objectifs », a-t-il rassuré.

Makoura