À la faveur de l’émission « Les grandes gueules » de la radio Espace Fm, ce mercredi 24 février 2021, le président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG), Bah Oury, faisant partie de l’actuel cabinet de chef de file de l’opposition, Mamadou Sylla, a justifié son choix politique du moment en martelant que c’est la fin d’un cycle et que les chosent changent.

Extrait : « La Guinée est en mutation. Les choses changent. Ce que les gens n’ont pas fait attention, 2020 est un grand tournant dans l’histoire politique de la Guinée, et de ce point de vue, comme je l’ai dit plusieurs fois par le passé, c’est la fin d’un cycle. Le cycle de 58 à 2020. Et maintenant on est dans le bouillonnement, dans un bouleversement qui n’a pas encore tout à fait indiqué les grandes tendances et les orientations futures mais tout est en train de se décider dans cette période, et c’est la raison pour laquelle il faut avoir l’humilité de se remettre en cause et de se dire qu’il faut qu’on change, qu’on soit plus attentif à la manière de faire pour être en mesure de permettre à ce pays qui a tant souffert et qui continue de souffrir d’espérer d’un avenir meilleur. Et je pense que le moment est venu. El hadj Mamadou Sylla, sa venue comme chef de file de l’opposition, à son niveau c’est une consécration d’une combativité et de résilience, parce qu’il a traversé beaucoup d’épreuves difficiles mais c’est une opportunité d’avoir quelqu’un proche du peuple qui n’a pas la vision de certaines personnalités imbues d’eux-mêmes… »

Par Makoura