Les responsables de la polyclinique de l’institut Medico-Legal (PIMEL) en partenariat avec la Polyclinique les Jasmins de Tunisie ont animé une conférence de presse ce jeudi 25 mars 2021. Cette rencontre avait pour objectif de parler sur le partenariat entre ces deux structures médicales de Tunis à Conakry.


Docteur Dorsaff Toumi Ben Mahamud a expliqué que l’idée de ce partenariat est partie d’une constatation. ‘’ vu qu’on a remarqué sur le plateau du dentiste guinéen, il y a beaucoup de choses qui manquent et on s’est dit pour la meilleure prise en charge des patients guinéens pourquoi ne pas se mettre ensemble pour élargir ce plateau technique et pour donner le meilleur soin aux patients guinéens’’, a-t-elle dit.

Ensuite, elle a aussi affirmé qu’‘’En Tunisie actuellement on reçoit énormément des patients guinéens qui viennent pour plusieurs disciplines pour se faire soigner pas seulement pour le dentaire. On a remarqué aussi qu’une fois que ces patients retournent chez au pays, on a plus de nouvelles, on ne peut pas les suivre ni contrôler. Donc, l’idée est venue pour créer un réseau de praticiens médicaux et aussi de personnel parent médical pouvant mieux prendre en charge ces patients. En ce qui concerne de ma discipline qui est la médecine dentaire, je viens dans un sens de complémentarité, je viens pour faire ce qui ne se fait pas en Guinée mais on a toujours besoin des partenaires pour prendre en charge les patients chez eux. Maintenant pour les autres spécialités on est à l’écoute, on essaie d’aller progressivement’’, précise Dorsaff Toumi, medécin dentiste.

De son côté, docteur Gabriel Konaté représentant du directeur de la PIMEL dira que ce partenariat à un double avantage. ‘’ Le partenariat qui est proposé ici est un partenariat qui est novateur qui a un double avantage. Le premier avantage c’est pour le patient parce qu’il est soigné chez lui avec le moindre coût par rapport à son évacuation sur terre étrangère et le second c’est pour le médecin en termes d’échanges, des compétences, parce que qui parle d’institut parlé de formation’’, soutient docteur Konaté, médecin légiste d’Ignace Deen.

Oumar Konaté

621077446