C’est un pari courageux en ce moment de prendre la parole pour une organisation de la société civile guinéenne de parler sur le processus électoral en cours, parce que partout, elle fait l’objet d’une certaine critique de la part des citoyens.

C’est dans ce contexte épineux de la vie politique du pays, que le président du conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement, Salamana Diallo, a fait une conférence de presse ce vendredi 20 décembre, pour parler du processus d’enrôlement des électeurs.

Dans son intervention, il affirme que « le peuple de Guinée a besoin des députés, légaux et légitimes, mandatés par le peuple ».
Selon lui, le président de la CENI doit organiser une élection transparente afin d’avoir des nouveaux députés.

Plus loin, il interpelle les citoyens guinéens à aller retirer leurs cartes d’électeurs, de ne pas attendre pour éviter des problèmes. Dans la même lancée, il encourage les Guinéens à aller voter ; car, dira-t-il, « le droit de vote est un devoir et un droit des citoyens».
Il demande aussi aux acteurs politiques de faciliter l’organisation des élections…
Pour finir, il interpelle les autorités de ne pas mettre les journalistes et les acteurs de la société civile en prison.

Nous y reviendrons !

DONATIEN Loua.