Au départ, ils ont été recrutés dans le cadre d’une vaste campagne de rajeunissement de l’administration guinéenne. À l’époque, le président Alpha Condé voulait signer la mort de l’ancien système qui avait fondé son nid au sein de toute l’administration. Mais des années après, les jeunes acteurs pour le changement [JAC 518] pèsent désormais dans l’administration. Ils sont devenus une sorte de [passage obligé] pour toute personne voulant gravir les échelons dans l’administration publique.

Selon des informations, ces jeunes recrutés par le président Alpha Condé en vue de se constituer à une sorte de moralisateurs dans l’administration publique, à nos jours, semblent avoir pris celle-ci en otage. Des nominations ces derniers temps en sont la preuve et prouvent à suffisance qu’ils ont une certaine influence sur tous les arcanes du pouvoir, du Palais Sékhoutouréya jusqu’au dernier carré de l’administration.

Makoura pour www.alerteur.com