Il ne fait aucun doute que les militants du parti historique le ‘’Rassemblement du peuple de Guinée’’ (RPG) semblent désormais prendre conscience de certains actes posés par leur champion le professeur Alpha Condé. Les dernières nominations de nouveaux membres du gouvernement de la IVe République constitueraient la paille qui brise le dos du chameau. En tout cas, la jeunesse prétendant du RPG a rédigé dimanche une note pour s’adresser au chef de l’État, et entre autres, elle a demandé au président de la République de revoir son entourage et la démission de la ministre Zenab Nabaya Dramé (…), mais pour certains avis, le président Alpha Condé serait pris en otage par une poignée de personnes et ne connaîtrait plus la réalité du parti.

Les nominations actuelles des membres du gouvernement prouvent pleinement que le président Alpha Condé serait confronté à des tensions, que ce soit de son entourage ou de ses alliés politiques, la réalité est que ces nominations sont loin de passer dans l’opinion au RPG.

Si ‘’gouverner autrement’’ tant annoncé par le chef de l’Etat et popularisé par les médias apportait au départ un brin d’espoir aux populations, par contre, la confirmation de certains ministres à leurs postes vient enfin briser cette espérance. Ils sont nombreux, des militants du RPG qui murmurent à voix basse pour dénoncer les actes posés par leur champion. Le communiqué de la jeunesse fait le dimanche dernier, vient enfin révéler un déphasage entre le sommet et la base du RPG. C’est un déclic qui pourrait jouer sur la vie du parti au RPG.

DIAN BHA pour www.alerteur.com