Pour l’esprit intelligent, la grogne contre le manque d’électricité à Kankan n’est pas tombée du néant. Les marcheurs dans la rue à ”Nabaya” reprennent le même slogan politique, relayé il y a des semaines par le président du PADES, Dr Ousmane Kaba, s’agissant la réalisation du micro-barrage, en haute Guinée et en Forêt.

Tout le monde sait que la grogne qui s’annonce à Kankan est loin de terminer. Les manifestants réclament le courant mais font également dans le mirobolant, c’est-à-dire, sacré coup du gouvernement de réaliser maintenant le micro-barrage. Et alors que la pandémie de Covid-19 semble altérer l’ordre économique du gouvernement. Les soutiens du pouvoir ne parviennent pas à faire fléchir les manifestants. Des mots politiques hostiles au pouvoir depuis Conakry sont repris par les manifestants à Kankan, fief d’Alpha Condé. Une situation qui crée l’électrochoc dans l’opinion du RPG. Les cadres ressortissants de Kankan qui bénéficient la grâce du président, ne sont plus connectés aux réalités de leur localité. Facteur, selon nombre d’observateurs, qui « intensifie la grogne dans cette partie de la Guinée ».

Et pour certaines opinions, le président Alpha Condé serait (obligé) de changer d’interlocuteurs à Kankan. Les cadres ressortissants de Nabaya, nommés par Alpha Condé, ne peuvent plus faire grand-chose pour convaincre la population au calme.

Dian Bah pour www.alerteur.com