S’il traduit son engament en action concrète à l’ère notamment de son troisième mandat, il aura donc cousu l’étoffe pour un éléphant. Depuis sa réélection pour un 3e mandat en 2020, le président de la République, Alpha Condé multiplie la résonance d’un changement de mentalité de son administration à travers son slogan ‘’gouverner autrement’’ dont au vu du jugement de certains citoyens, la chose vantée se fait face à un goulot d’étranglement.

Devant une galaxie de financiers au Palais Sékhoutoureya, le 7 juillet 2021, à l’occasion de la présentation du SADIG, une innovation servant contre la fraude et l’évasion fiscale, le président Alpha Condé a réitéré sa volonté de ”gouverner autrement”, et en a profité de mettre en garde ses ”ministres voyageurs”.

Extrait : « Le ministre va prendre du billet dans une agence de voyage etc. Et puis on retrouve à manger notre blé en herbe c’est-à-dire en 2021 qu’on a payé les arriérés de 2020, tout cela est fini. Tout voyage d’un ministre qui n’a pas été programmé deux ou trois mois avant n’aura pas lieu parce que tous les billets seront pris au niveau des compagnies. Quand vous prenez un billet deux ou trois mois avant ça vous coûte 30% moins cher au moins… »

Par Makoura