En tout cas, c’est la volonté émise par Alpha Condé lors de sa sortie dans la presse cette semaine, une éventualité de dialoguer avec l’opposition. Une déclaration surprenante – alors que l’opposition composée de Cellou, Sidya et autres, ont boycotté la dernière échéance électorale.

L’honorable Souleymane Keita, accueille favorablement cette annonce du président concernant l’idéal d’un dialogue avec ses adversaires politiques. « Depuis 2010, la gouvernance a consisté à faire intéresser sur toutes les questions importantes du pays afin que l’ensemble des composantes puissent donner leurs points de vue pour avancer ensemble », affirme l’ancien chargé de mission à la présidence de la République.

Pour l’élu du peuple, c’est par souci de nécessité, de cohésion nationale, le président a annoncé cette volonté du dialogue ; une démarche qui prend en compte tout le monde…

En dépit de cette annonce du président de tendre la main à l’opposition, moult observateurs restent sceptiques de voir les principaux concernés répondent favorablement à cet appel.

Makoura pour www.alerteur.com