Depuis, au sortir de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, le dialogue politique est dans l’impasse, on n’en parle pas du tout. Cette crise, à vue d’œil, est bipolarisée entre le parti au pouvoir, RPG arc-en-ciel et le principal parti d’opposition, l’UFDG. Dr Faya Millimono, invité ce lundi 14 juin 2021, dans l’émission Mirador de Fim fm, fait preuve d’une attitude ouverte au dialogue, et a semblé accepter la personne de Fodé Bangoura, le secrétaire permanent du cadre du dialogue politique et social.

Extrait : « Le dialogue que nous parlons comme ça, c’est important, mais quand nous ne parlons pas de la même constitution, c’est un compliqué. Fodé Bangoura n’est pas un mauvais choix. Si vous cherchez le passif des gens, vous allez prendre une torche à treize heures la journée pour chercher cette personne. Le dialogue n’est pas un problème chez nous. La loi est là, nous devons là respecter. A l’UFDG on pensait que les portes étaient fermées, et aujourd’hui elles s’ouvrent et donnent une occasion pour eux de dialoguer. Moi, je suis un pensionnaire de la maison centrale. C’est un lieu que je ne souhaite à personne. Le flou de tout ce que nous parlons ici est que la justice ne communique pas, elle devrait faire en sorte que toute personne qui est en conflit avec la loi soit connue avant de prendre une décision d’interdire aux gens de sortir hors du pays. La première des choses qu’on doit faire, c’est de libérer toutes ces personnes qui sont en prison. Je demande aux guinéens de se détendre pour permettre à ce que nos frontières soient ouvertes pour faciliter à nos compatriotes à l’intérieur du pays de sortir dans cette situation difficile… »

Par Talibé Bah