Tenue ce mardi 17 novembre à Conakry, la cérémonie de passation de services du secrétaire général du syndicat de la presse privée de Guinée. Une   cérémonie qui a mobilisé plusieurs patrons de médias notamment AGEPI, URTELGUI, APAC, AGUIPEL et SPPG.

Dans son discours, l’ancien secrétaire général du syndicat de la presse privée Sidy Diallo a souligné que c’est un choix de quitter à la tête du syndicat : <<Aujourd’hui, je me retrouve comme patron de médias après 8 ans de va et vient pour la réalisation de ce projet. La radio s’appelle fraternité FM. Comme son nom l’indique, C’est une radio qui va œuvrer pour le renforcement du tissu social. Mamou étant une ville carrefour qui regorge toutes les ethnies a été choisi pour abriter de ladite Radio. Donc, c’est incompatible en tant que PDG de continuer à diriger le syndicat de la presse privée de la Guinée>>, précise l’ancien secrétaire.

De son côté, Diarraye Guirassy, la nouvelle secrétaire de la presse privée, se dit réconforter pour la confiance placée en elle pour assurer cet exercice. <Depuis près de 6 ans, nous sommes dans ce combat et je rappelle d’ailleurs que je suis parmi les pionniers qui ont mis en place ce syndicat puisque j’étais la vice-présidente de l’association qui a mis ce syndicat en place qui est l’AGEA. Si dans les temps, c’est moi qui menait le combat en coulisses. Aujourd’hui c’est moi qui va porter le combat sur la scène dont tous les regards sont tournés sur moi>> dit-elle.

Plus loin, elle se fixe des objectifs à atteindre avec la collaboration de tous les membres du SPPG :<<nous allons nous   battre pour que la convention collective soit signée par les patrons de presse et les associations de la presse et dans les jours à venir nous allons faire du lobbying auprès des parties prenantes pour que cette convention collective soit une réalité dans notre pays. Nous allons nous battre pour l’amélioration des conditions de vie et du travail des journalistes>>, a-t-elle promis.

Oumar konaté