Alors que les militaires ont renversé le président malien, le chef de l’État juge « indissociables » la défense de la démocratie et la lutte contre le terrorisme.

Alors que la situation continue d’être particulièrement complexe au MaliEmmanuel Macron a estimé mercredi que « la lutte contre les groupes terroristes et la défense de la démocratie et de l’État de droit sont indissociables ». « En sortir, c’est provoquer l’instabilité et affaiblir notre combat. Ce n’est pas acceptable », a poursuivi le président français sur Twitter, en appelant à ce que le pouvoir soit « rendu aux civils », que « des jalons [soient] posés pour le retour à l’ordre constitutionnel » et que le président malien et son Premier ministre soient libérés. [Lire la suite sur Le Point]