Beaucoup d’observateurs estiment que ce possesseur de doctorat en sociologie politique est un homme avisé. Et ne se mettrait pas si facilement dans de l’eau pour se mouiller gratuitement. Il aurait la certitude que les élections législatives du 16 février prochain, auront lieu. Parce que la campagne politique demande de l’argent – et, il n’est pas certain que le président de l’Alliance pour le Renouveau national (ARENA) va se lancer en vain dans un contexte politique qui n’aurait pas d’issue.

Depuis le lancement de la campagne électorale pour les législatives du 16 février 2020, l’ancien médiateur de la République, Sékou Kouréissy Condé, bat campagne à l’intérieur du pays. Après avoir visité quelques villes de la Basse-guinée, le voilà en (images), ancien prof de l’université de Columbia est chez lui à Kouroussa (localité située en haute-Guinée), précisément dans Ballan – où il a été accueilli par des braves populations de Hamanah.

Avec l’absence des ténors de l’opposition dans cette présente compétition électorale, Sékou Kouréissy Condé aurait désormais le vent en poupe pour se tailler une place de soi dans la future Assemblée nationale.

Alpha BARRY