C’est un autre bras de fer qui semble démarrer entre l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), branche Abdoulaye Sow et le gouvernement. USTG vient en effet en soutien aux syndicalistes grévistes de l’éducation dont leur procès est en cours au tribunal de Mafanco.

Réunis ce mercredi pour échanger sur cette préoccupation, le 1er secrétaire général de l’USTG-Conakry, Abdoulaye Sow n’y est pas allé de main morte. Selon ses dires, que le bureau exécutif national de l’USTG a dans ses échanges, décidé que si leurs camarades ne sortent pas de prison, le syndicaliste martèle, qu’ils vont s’abstenir de venir au travail, vendredi 24 janvier prochain.

Bien avant cette déclaration, l’autre branche de l’USTG, tendance Abdoulaye Camara, a fait lundi une déclaration, dans laquelle ses leaders ont fustigé la menace de grève de leurs camarades acquis à la cause d’Abdoulaye Sow, et ont appelé les travailleurs à rejoindre leurs postes de travail.

Dian BAH