Ce n’est plus un tabou pour personne. Le sujet qui était tant débattu en suspense ne souffre plus d’ambiguïté. Au cours du Conseil des ministres jeudi 23 janvier, dont le président de la République a présidé, le conseil (comprenant les membres du gouvernement), a proposé au président de la République, une date appropriée pour la tenue du référendum. « Ce calendrier électoral fera l’objet d’un décret du président de la République qui, conformément à ses prérogatives constitutionnelles, procédera à la convocation du corps électoral en vue du référendum constitutionnel », précise le compte-rendu des ministres.

Alpha BARRY