Soucieux des dangers que court leur localité, les jeunes ressortissants de la préfecture de Gaoual ont tenu une rencontre extraordinaire à Nongo dans la commune de Ratoma, ce dimanche 13 juin 2021. L’ordre du jour était axé essentiellement sur la mine d’or découverte à kounsitel, une sous-préfecture située à 17 km de la ville de Gaoual. Au cours des débats, ces jeunes ont montré un rejet catégorique de cette exploitation artisanale de l’or sur les sites détectés et ont condamné le comportement des autorités communale de la localité, qui serait en train de donner des autorisations à des orpailleurs d’aller exploiter nuitamment.

Selon Akoumba Diallo, journaliste, spécialiste des questions minières et fils de Gaoual, a également commenté que ce n’c’est pas la première fois que l’or est découvert à Gaoual. Mais plutôt depuis à l’époque coloniale par les blancs, qui ont préféré d’ailleurs de ne pas exploiter pour préserver l’environnement », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il recommande aux autorités guinéennes et celles locales de « privilégier l’exploitation industrielle pour permettre à la population de Gaoual de bénéficier des retombées de ce métal jaune. Car cette exploitation artisanale risque de dénaturer la couche environnementale de la préfecture et que c’est une situation qui va beaucoup impacter les communautés. En plus de ça, dira, qu’il y a un risque de maladies contagieuses, l’abandon des écoles par les enfants au profit de cette exploitation… », a-t-il ajouté.

Propos recueillis par Talibé Bah