Les consultations amorcées par la junte militaire avec les grandes composantes de la nation se sont poursuivies, ce samedi 18 septembre 2021, les différentes centrales syndicales se sont concertées avec les membres du CNRD au palais du peuple. Au sortir de la rencontre, Mme Doumbouya Makoura Onivogui, vice-présidente de la Centrale syndicale USTG dirigée par Abdoulaye Camara et membre de la FESABAG s’est exprimée à notre micro.

« Dans son intervention, elle est revenue sur les grandes axes du discours de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée USTG, qui était basée sur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, le respect de l’égalité de chance surtout les droits des femmes à tous les niveaux

 Notre communication s’est basée sur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et la discrimination des femmes dans l’administration publique et privée. Lui-même a dénoncé quelques bavures que subissent les travailleurs. Le président nous a aussi conseillé de nous mettre ensemble, de mettre nos egos à part pour que le syndicat s’unisse pour travailler ensemble et qu’ensemble nous puissions déposer un mémo pour la transition. »

Poursuivant, la femme syndicaliste, Mme Doumbouya Makoura Onivogui, vice-présidente de l’USTG a plaidé la cause de la femme guinéenne.

« J’ai aussi attiré l’attention du président par rapport à la situation des femmes dans l’administration publique et privée. Nous sommes discriminées partout, dans tous les départements et même les salaires entre les hommes et les femmes ne pas de mêmes. Je lui ai suggéré de responsabiliser les femmes à des postes décisionnaires. J’ai attiré son attention sur les valeurs des femmes guinéennes et que parmi nous il y a des femmes capables, elles peuvent tenir des postes de haute responsabilité. J’ai pris l’exemple dans les pays où les femmes sont présidentes, tout est calme et ça roule sur les 5 roues », a-t-elle spuligné.

Pour conclure, la vice-présidente du USTG se dit rassurer de cette concertation. « Ce qui me rassure, c’est un guinéen, il connait les maux de la Guinée et il connait chacun de nous. Comme preuve, il a touché à un peu de tout dans le mouvement syndical », a-t-elle conclu.

Aimé Césaire Bah

628568452