Dans un entretien accordé à RT France [branche francophone de la chaîne internationale russe d’information], le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 18 octobre en Guinée, Cellou Dalein Diallo, entrevoit une quatrième candidature pour la prochaine échéance électorale en 2026, qui dépendra selon lui, de son parti – et si également, il y a une élection digne du nom.

À l’analyse de sa sortie, le président de l’UFDG montre qu’il arrive au bout du rouleau dans le combat contre la réélection du président Alpha Condé et cherche davantage un point d’atterrissage en vue de préparer les esprits de ses militants pour des sacrifices qu’incombe la perspective du combat à venir. Cette sortie du président de l’UFDG montre aussi que le combat de l’ANADE et du FNDC est loin désormais de connaître une issue favorable, parce que Cellou Dalein Diallo, semble, avec cette sortie, brûler de trop la chandelle par deux bouts la psychologie des militants de l’UFDG.

Makoura pour www.alerteur.com