À l’occasion de la mise en service de deux (2) scanners mobiles au port autonome de Conakry, samedi 5 décembre, le président Alpha Condé a ouvert un brin de commentaires sur sa façon de ‘’gouverner autrement’’ la Guinée. Lui-même ne se gêne pas de dire que la répétition est utile s’agissant ses mises en garde contre les cadres véreux de sa gouvernance. Gouverner autrement, comme dira-t-il, ceux qui pensent que c’est un slogan seront surpris.

Lisez des extraits : « Il est certain qu’il y a des sociétés de transit que nous allons fermer, je ne dis pas les noms aujourd’hui mais vous verrez très bientôt, car beaucoup de sociétés de transit, non seulement, ont servi de combines pour faire passer les mauvais contrats mais sont complices de l’importation de certaines marchandises interdites. Donc, nous allons faire aussi un audit de tous les opérateurs au port comme nous le faisons pour l’aéroport. Car nous voulons seulement que le port de la Guinée soit un port sécurisé mais aussi qu’il rassure tous nos partenaires… que chacun respecte la loi. Quand on fait des affaires c’est pour gagner de l’argent. Mais il faut cela se fasse dans la transparence afin que le gouvernement puisse avoir accès à toutes les recettes nécessaires….

Et quand je dis gouverner autrement, ceux qui pensent que c’est un slogan seront surpris. Nous allons voter beaucoup de lois, nous allons prévoir des peines, les délits. Toute infraction sera désormais sanctionnée quand nous allons nous doter de moyens législatifs, nous sommes en train de préparer une loi pour cueillir n’importe qui, qui commettra un délit, cela concerne les doyens, cela concerne la directrice générale du port, cela concerne les travailleurs du port, cela concerne les armateurs mais aussi c’est la même chose dans les autres métiers. Si un produit qui doit être importé par le port de Conakry, rentre par des frontières, nous rendrons la doyenne responsable… ».

Propos recueillis par Dian Bah