Le déguerpissement des encombrants physiques au bord des routes à Conakry était au centre des débats à l’assemblée générale du Parti des Démocrates pour L’espoir (PADES), le samedi 13 février 2021. Le sujet a été largement commenté par Mohamed Kaba, coordonnateur administratif du PADES, a interpellé l’Etat guinéen pour réglementer le secteur du logement en Guinée.

« Tant qu’on ne va pas tabler sur cette question, les mêmes effets vont produire les mêmes causes. Nous souhaitons qu’il ait des mesures au niveau de l’Etat pour aider ces personnes à travers des politiques vertueuses quelles puissent s’installer parce que nos citoyens ont le droit à un logement décent ; donc la politique du logement en Guinée doit être prise avec sérieux, elle doit être réglementée, légiférée, parce que vous avez vu dans quelles conditions nos populations souffrent ; donc cela interpelle l’Assemblée nationale qu’on ait une loi qui règlemente le secteur de logement, a-t-il souhaité.

Poursuivant, très inquiet pour les personnes déguerpies, M. Kaba Mohamed, coordonnateur administratif du PADES, ajoute pour sa part : « Nous avons les remarques parce que l’un des rôles de l’Etat est de faire en sorte que la population vit dans des conditions meilleures. Donc, l’Etat doit avoir un visage humain dans ses actions. Il faut pouvoir faire la part des choses entre ce qui illégalement et de façon malhonnête occupent les domaines de l’Etat et les personnes qui détiennent les documents de l’Etat pour occuper ces espaces-là. Alors il faut vraiment dédommager les personnes qui sont dans leurs droits qui ont respecté la loi c’est important. Etat a l’obligation que les aspects sociaux soient pris en compte », a-t-il renchéri.

Propos recueillis par Mamadou Dian bah

628568452