Ismaël Condé, sa tête est connue par les médias. L’homme était le 1er vice maire de la commune de Matam sous la bannière du RPG arc-en-ciel. Mais avec le projet de la nouvelle Constitution, porté par son ex-champion Alpha Condé et les intentions du troisième mandat qu’on prête à ce dernier, Ismaël Condé, a été une des rares voix, qui s’était opposé officiellement à cette idée. Il a aussitôt été éjecté du Parti présidentiel.

Son cas ressemble à une foire politique aux résonances multiples. Sur la trace d’Alhousseiny Makanéra et autres qui avaient rejoint l’UFDG avant de partir ; Ismaël Condé a adressé une missive au président de l’UFDG, il y a de cela quelques jours. En réponse à sa lettre, Cellou Dalein Diallo l’a élevé mercredi, à tire exceptionnel, ‘’au rang de membre du Bureau exécutif, au Secrétariat national chargé de l’information et de la communication’’.

Désormais, le nouvel entrant à l’UFDG semble posséder du gourdin pour cogner sur son ex-système, au pouvoir depuis 2010.

Makoura pour www.alerteur.com