L’initiateur du projet est Robert Kaliva Guilavogui alias Kpakpataki, artiste et activiste de la société civile guinéenne. Il mobilise les vedettes originaires de la région forestière pour faire un single centré sur la paix et la cohésion sociale dans cette partie de la Guinée où souvent connaît des affrontements communautaires.

Robert Kaliva Guilavogui est membre de l’association des artistes de la Guinée forestière en abrégée (ANAGUIF), il est aussi coordinateur du projet de la caravane de la paix et la cohésion sociale Guinée forestière.

Pour Robert Kaliva Guilavogui : « Il est important en tant qu’artiste, eu égard des différents événements qui se sont succédés en région forestière ; apporter notre grain de sel en vue de contribuer à la consolidation de la paix donc l’idée est partie de là, c’est autour de ça nous avons regroupé 15 artistes pour que le message puisse être véhiculé dans toutes les langues, parce que la région forestière regorge sept préfectures, donc nous avons choisi deux artistes par préfecture ce qui fait 14 artistes et au niveau de notre studio la maison mère nous avons deux artistes en production que nous avons ajouté au projet pour faire 16 artistes. Notre objectif, est que nous soyions de la mouvance présidentielle ou de l’opposition, l’espace vital qui nous appartient tous c’est la région forestière donc il nous incombe de se battre pour que cette région puisse prospérer et on ne peut pas parler de prospérité sans la paix ».

 Pour réussir dans ce projet, Robert Kaliva Guilavogui alias Kpakpataki demande l’appui du président du prof Alpha Condé : « Nous allons faire une caravane de la paix dans les sept préfectures de la région forestière, il faut le dire que jusqu’à preuve du contraire le président de République reste le garant de la paix. Donc partout où nous disons que la paix et la cohésion sociale sont atteintes, nous avons besoin de son appui et accompagnement dans le cadre là pour le renforcement de la paix c’est pourquoi ce projet sera placé sous son haut patronage, nous sollicitons pour qu’il soit présent lors du concert final à N’Zérékore », souhaite également l’artiste.

Et il renchérit : « Nous avons pris deux jours par préfecture le premier jour consistera à une table ronde avec les personnes ressources, les confessions religieuses, faire des échanges autour des problématiques qui sévit dans la préfecture et faire des propositions concrètes pour cette sortie de crise. La deuxième journée sera consacrée au concert proprement dit qui nous permet de véhiculer auprès de nos fans les messages de paix parce que généralement c’est la jeunesse qui est manipulée au gré des politiciens ».

A rappeler, l’artiste ajoute entre autres « que nous pouvons faire la politique, mais si la politique consistera à nous diviser, cette politique nous devrons nous épargner ça, mais toute politique qui amènera de développer la forêt est bien, c’est cette politique que nous voulons ».

À noter : présentement les artistes sont au studio d’enregistrement, ils ont pour noms : Zawagui, Macé Balla,Seny Malomou, Djoma Fanta, Seny Théa, Ernest Belolné,Mingo,Attito de Vallée,Sidy boss,Akoy Joël, Andy paradi,Baudian,Gnegnedo,Billy de Maozo, Koumba Avianee, et Toutpetit.

Par Mamadou Dian Bah