C’était à la faveur d’une conférence de presse, ce jeudi 23 janvier à Conakry. Les membres du  programme, « rajeunir et féminiser l’administration publique guinéenne » ne veulent pas rester en marge de la crise politique en cours au pays. En effet, ils veulent s’impliquer afin d’approcher les acteurs politiques autour de la table. C’est quand même tel était l’objectif de la conférence de presse de ces jeunes.

Selon Aboubacar Sidiki Nabé, coordinateur du programme rajeunir et féminiser l’administration publique guinéenne, a indiqué que l’objectif de leur conférence de presse était de lancer un appel à tous les partis politiques (mouvance, opposition) et la société civile, tous les acteurs de la vie sociopolitique de la Guinée, d’ouvrer dans la promotion de la paix, la cohésion sociale et de l’unité nationale.

Il a aussi indiqué à la presse, qu’ils ont commencé les premiers contacts envers les religieux dans le but pour que les acteurs politiques puissent accepter d’aller autour de la table, pour que les solutions soient trouvées.

Les conférenciers ont aussi lancé un vibrant appel aux jeunes. « Le message pour les jeunes, leur besoin aujourd’hui, c’est de se former, c’est de se développer d’être au rendez-vous de demain. Au moment où la jeunesse doit se former, les adolescents de 15 ans et 17 ans, c’est dans la rue où ils battent le pavé. Nous lançons un appel aux parents qui ont la destinée de ces enfants, de veiller sur ces enfants, de les éduquer dans le sens de la culture de la paix… », a déclaré Aboubacar Sidiki Nabé.   Vidéo !

Mamadou Dian BAH