Le lundi 8 mars 2021, le collectif des avocats de Mamady Kaba a organisé une conférence de presse à kipé, dans la maison commune des journalistes. Objectif de cette sortie de presse est d’expliquer aux médias les incohérences lors des enquêtes qui ont suivi la vague d’arrestations des personnes suspectées de trafic de drogue sur le sol guinéen. Me yaya Konaté est le représentant dudit collectif, et a tenu expliquer entre autres points:

« Nous constatons des incohérences qui ont été révélées par le rapport… notamment sur la situation de deux expatriés sur lesquels la drogue a été saisie qui ne sont pas aux arrêts et ensuite les raisons pour lesquelles ces personnes ne sont pas présentes ne sont pas connues. Il a fallu certainement que des gens prennent des décisions pour les libérer et comment ont-ils quitter le territoire national ? ces questions restent suspendues. C’est pourquoi nous estimons que l’enquête menée avant la commission rogatoire a des insuffisances et des incohérences », a-t-il dénoncé.

Et d’ajouter aussi que le nommé Issa Kaba, qui a accusé son grand frère par voie de presse le 1er mars dernier, soulève la culpabilité de son grand frère et indique que son grand frère est celui qui lui a mis dans cette affaire. Qu’il s’agit du dossier de trafic de cocaïne ; et donc le fait qu’il a publiquement et par voie de presse, culpabilisé son grand frère, constitue une violation de la présomption d’innocence de Mamady Kaba et c’est ce que nous avons relevé. A renchéri Me yaya Konaté.

Il convient de rappeler que l’interpellation des personnes soupçonnées de trafics de stupéfiants a fait couler beaucoup d’encre dans notre pays, notamment dans la capitale.

Talibé Bah

Tel : 628 33 37 42