La ministre Zenab Nabaya Dramé, secouée un moment donné par une affaire de détournement de deniers publics, notamment révélée par la presse, a été reconduite dans ses fonctions mardi par le décret du président Alpha Condé. Pour l’opposant Bah Oury, intervenant ce mercredi dans l’émission « les grandes gueules », a fustigé le rallongement du bail de la ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi.

Extrait : « Quel que soit ce qu’on peut penser de la probité, de la crédibilité d’un ministre, lorsqu’il y a des accusations graves qui ne sont pas encore étayées de manière explicite, mais il y a des mesures de prudence qu’il faut prendre pour dire qu’on respecte l’opinion publique, on respecte le peuple, on respecte le denier, on veut assurer une certaine crédibilité. C’est un mauvais signal qui a été envoyé aussi bien pour la lutte contre la corruption, c’est un mauvais signal qui a été envoyé aux bailleurs internationaux, un mauvais signal qui a été envoyé également à l’opinion publique nationale qui espérait croire que gouverner autrement qu’on allait redresser la barre, changer la façon de faire, mais là cela veut dire, on confirme qu’on continue dans la même lancée…».

Makoura pour www.alerteur.com