La junte qui a renversé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta va mettre en place “un président de transition”, qui sera “un civil ou un militaire”, a affirmé, jeudi, son porte-parole dans une interview accordée à France 24.

Trois jours après le coup d’État militaire au Mali, la transition est en cours, assure la junte. Dans une interview exclusive accordée à France 24, son porte-parole, le colonel-major Ismaël Waguë, a affirmé que la junte était en train de rencontrer “des forces vives” de la société civile et de l’opposition, “pour mettre en place un conseil de transition avec un président de transition qui va être soit un militaire [ Lire la suite sur France24.com]