Difficile de dire que le propos tenu par le Premier ministre lors de la déclaration de politique générale est une simple digression concernant le cas de démolition des maisons. Dans une autre sortie à la radio Djoma fm, le Premier ministre est revenu sur son propos tenu à l’Assemblée nationale mais cette fois-ci avec le relent régionaliste. À cette occasion, Kassory Fofana affirme qu’il ne saurait ‘’être natif de la basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région’’. Cette sortie du P M ne laisse pas indifférent le président du parti de l’Unité et du Renouveau (PUR), Mamadou Louda Baldé


Réaction – [C’est regrettable qu’une personnalité comme M. Kassory Fofana tient ce genre de propos, à rappeler quand tu occupes une certaine responsabilité, tu incarnes une certaine institution et des valeurs, tu dois faire attention à ce que tu dis. Moi à sa place j’aurais aimé qu’il dise moi étant guinéen je ne peux pas laisser gâter les biens des guinéens. Ga guinée a quatre régions naturelles, cette diversité fait la beauté de la Guinée, aujourd’hui tous les politiques se battent pour unir, je pense ce n’est pas le moment de mettre en place le tribalisme, ethnocentrisme, le régionalisme et le communautarisme cela est grave nous avons les exemples comme le Rwanda, la Sierra Leone, le Liberia, qui ont vécu ce genre de maux qui ont mené à la guerre civile qui a coûté à la vie de milliers de personnes. Je trouve cela très regrettable venu de la part d’un haut responsable comme le premier ministre kassory Fofana], réagit le président du PUR.

Poursuivant, le président du parti de l’Unité et du Renouveau (P.U.R), Mamadou Louda Baldé estime que la politique générale du gouvernement, présentée par le Premier ministre kassory Fofana ne connaîtra pas un lendemain meilleur pour les Guinéens. [Pour moi, en entendant le Premier ministre, je vois un discours, ce n’est pas une politique générale, parce qu’on peut faire une politique générale sur cent jours même un an, pour nous tout simplement c’est un discours que le Premier ministre Dr kassory Fofana a tenu à l’hémicycle, parce qu’il n’a pas montré les acquis des trois dernières années, les promesses ont été ténues, il nous a pas dit par où partir, il n’y a pas de repère. Nous saurions voulu entendre d’eux la réalité, ils ont annoncé l’augmentation du prix du carburant après le mois de ramadan ; on se demande quelles sont les mesures prises pour atténuer la souffrance des guinéens, aujourd’hui l’inflation est galopante, les prix des denrées alimentaires de première nécessité ont augmenté, un sac de riz à 350.000 FG, le pain est vendu à 4000 FG et même 5000 FG dans certaines zones. Dans ce discours, ils ont tenu encore des fausses promesses].

Propos recueillis par Mamadou Dian Bah