Alerte – Désormais la junte qui a renversé Alpha Condé semble se mettre dans la matrice holistique de l’Ancien Régime. Elle avait promis de mettre fin au mal guinéen, de refonder tout le système et qu’elle ne fera pas de bricolage dans la démarche. Mais à bien observer leur démarche, leur allure s’apparente nettement à celle de l’ancien système – et s’avère machiavélique.

Nombreux sont des citoyens qui estiment que la junte devrait attendre après les consultations qu’elle procède à rétablir les institutions républicaines ayant à leur tête des nouveaux visages. Mais pour ce point précis, les militaires semblent prêcher dans le désert. Les témoignages des magistrats montrent à suffisance que la Guinée a besoin d’une nouvelle génération d’élite. Alpha Condé pourrait se donner la mort s’il écoutait la charge des juges à son encontre. Leur reniement est spectaculaire et mérite l’attention de tout le peuple de Guinée.

Si les militaires ont décidé de prendre en main la destinée du peuple de Guinée, ils doivent aller droit au but. Pas de marche arrière. Ils doivent mettre en tête qu’autour d’eux, ces cadres ont sifflé auparavant les sirènes révisionnistes mettant le chef en erreur. Le mal de la Guinée relève de ses élites. Le chef est perçu comme un clergé providentiel. Les putschistes peuvent encore rectifier le tir. Qu’ils procèdent vite à remplacer les présidents des institutions. Ils doivent oser inverser la tendance actuelle et de créer la dynamique nouvelle marquant la vraie rupture. Car les mêmes hommes produisent les mêmes erreurs ; de Lansana Conté à Alpha Condé, une seule génération se renouvelle perpétuellement dans l’administration et même au sein du paysage politique.

Par Makoura