La position du chef de l’Etat guinéen Alpha Condé sur la question relative à la nouvelle Constitution est connue désormais de tous. Dans une adresse à la nation ce jeudi 19 décembre, le président guinéen a fait tout d’abord un rappel sur l’opportunité de doter la République de Guinée d’une nouvelle Constitution, en remplacement de celle du 7 mai 2010.

Dans le même message, Alpha Condé n’a pas occulté les divergences autour de cette question épineuse d’une nouvelle Constitution, s’agissant de ceux qui pensent que la Constitution du 7 mai 2010 comporte des lacunes, ceux qui estiment aussi qu’une révision de certaines dispositions de l’actuelle Constitution serait nécessaire… en dehors de celles dites intangibles pour l’adopter aux contextes actuels, et en fin, ceux qui pensent qu’il faut vaille que vaille remplacer systématiquement l’actuelle Constitution pour régler les lacunes et les incohérences qu’elle comporte et la légitimer par le peuple souverain afin de constituer les institutions de notre Etat. A annoncé Alpha Condé dans la foulée de son adresse à la nation.

Et sa position sur le débat relatif à la nouvelle Constitution, Alpha Condé déclare : « au regard du caractère fondamentalement contradictoire des positions légitimement exprimées et vu les recommandations formulées par le Chef du Gouvernement, j’ai instruit le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, en charge des Relations avec les Institutions Républicaines, de prendre les dispositions pour élaborer un projet de Constitution dans le sens des recommandations faites par l’ensemble des acteurs ayant pris part aux consultations...», a-t-il annoncé.

 

 

 

Alpha Barry