Depuis son élection pour la troisième fois consécutive à la tête du pays, Alpha Condé montre de plus en plus des signes de rupture par rapport à sa précédente gouvernance. Son slogan phare ‘’gouverner autrement’’ retentit dans les oreilles les plus creuses. Ses visites dans les départements ministériels indiquent qu’il n’a plus l’intention de rimer avec le passé. En plus, ses exigences vis-à-vis des régies financières pour doubler les recettes de cette année 2021, montre clairement que le président Alpha Condé serait tenté de sanctionner certains cadres, jadis “jugés inamovibles à leurs postes”.

Pour resserrer l’étau, le président Alpha Condé a invité le gouvernement, jeudi 11 mars 2021, au cours du Conseil des ministres, ” à mettre fin à la pratique qui consiste à fixer des clés de répartition de redevances publiques et de recettes fiscales entre des entités publiques “. Outre, ” Il a insisté sur l’obligation de verser toutes les recettes de l’Etat, au compte du Trésor public à la Banque Centrale, avant de procéder éventuellement à l’allocation des ressources aux différents services, conformément aux dispositions de la Loi de Finances “.

Par Makoura