Le Parti présidentiel, RPG arc-en-ciel, a officialisé dans une déclaration lundi 31 août, la candidature du président Alpha Condé en vue de l’élection présidentielle prévue le 18 octobre 2020. Il s’agit d’un nouveau contexte face à la machine d’une contestation prête à tout pour freiner l’envie du président guinéen pour un éventuel 3e mandat.

Selon nombreux avis, [le président Alpha Condé a jugé le temps opportun d’officialiser son intention de briquer le troisième mandat face à des opposants qui semblent divisés et broyés par la machine du pouvoir.]

[Le FNDC, l’instrument exécutif des contestations contre le pouvoir à vie, est autant divisé plus qu’avant. L’incohérence semble gagner son bord. Ses leaders sont dans la perspective de participer à l’élection dont eux-mêmes avaient contesté auparavant. C’est un facteur qui tombe à pic], estime l’avis de tant d’observateurs, qui ajoutent par ailleurs, que face à cette division du FNDC, que rien n’arrêtera Alpha Condé à s’octroyer le premier mandat de la quatrième République. Donc, le RPG arc-en-ciel reste devant le travail titanesque.

Makoura pour www.alerteur.com