Alpha Condé, en déplacement jeudi 20 février 2020 à Kissidougou.

« L’argent du pays, désormais la Constitution prévoit comment cet argent va être utilisé. Quel que soit le président qui viendra dans vingt ans, trente ans, il sera obligé d’appliquer cela. Au lieu de faire ce que les gens faisaient avant, ils volaient l’argent de l’Etat, se construisaient des maisons à Conakry, à Dakar et à Paris. On les connaît… », a déclaré jeudi Alpha Condé, au cours d’un accueil chaleureux que la ville de Kissidougou lui a réservé.

Le discours du chef de l’État vise surtout ses durs opposants, en l’occurrence, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré.  Pour Alpha Condé, la nouvelle Constitution protège les personnes vulnérables, les handicapés et les personnes âgées. Il a aussi indiqué que ces handicapés peuvent travailler s’ils sont accompagnés. Le président de la République a aussi vanté l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC), qui aide les communautés dans la réalisation de certains projets destinés aux collectivités

Au cours de ce déplacement du chef de l’État dans plusieurs localités acquises à sa cause, il a appelé les populations à retirer leurs cartes et de choisir dix jeunes pour chaque bureau de vote afin de sécuriser le vote.

Makoura