Le temps qu’il durera ensemble, le sucre et le sel ne font pas bon goût. Vu autant de fois aux côtés d’Abdourahmane Sano, patron du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), Aboubacar Soumah du Sclecg a signé ce jeudi son désamour avec le FNDC. Le syndicaliste ne s’en cache pas de mettre en public les confidences quand on lui a fait la proposition de prendre la tête du FNDC.

 « On m’avait proposé d’être coordinateur du FNDC, j’ai refusé », a déclaré ce jeudi Aboubacar Soumah dans l’émission ‘’ les grandes gueules, avant de poursuivre que « même Sano est venu me voir pour me proposer cela. Moi je lui ai dit que dès l’instant où j’ai vu avec eux la tête de Sidya Touré, la tête de Cellou Dalein, des politiciens, je leur ai dit que moi je suis dans le mouvement, il ne faudrait pas qu’on me voie avec les politiques », a révélé Aboubacar Soumah.

 Et d’ajouter aussi : « Ensuite mon secrétaire général de N’Zérékoré qui avait été proposé comme coordinateur du FNDC, je lui ai dit de démissionner car ce n’est pas notre combat, ce n’est pas notre vocation. Nous sommes des syndicalistes, nous sommes de la société civile mais nous ne devons pas être avec les politiciens. Je lui ai dit de démissionner et il a démissionné… », a-t-il ajouté. 

Dian Bah