Lundi 20 janvier, dans le journal Afrique de france24, le porte-parole du gouvernement guinéen, Aboubacar Sylla, par ailleurs, président du Parti de l’Union des forces du changement (UFC), a rejeté en bloc toutes les questions relatives à un éventuel troisième mandat de l’actuel président guinéen Alpha Condé.

Pour Aboubacar Sylla, la question du troisième mandat est un faux débat. Et il va plus loin, qu’il s’agit d’un projet d’intention qu’on fait au président de la République.

« Le président de la République en répondant à l’appel de beaucoup de Guinéens, on n’en parle pas souvent dans les médias qui se sont regroupés dans des grandes manifestations pour soutenir un référendum pour une nouvelle Constitution ; on ne parle que de ceux qui sont opposés à cette Constitution, mais le Prof Alpha Condé a décidé de trancher cette question…

La situation en Guinée est très simple : nous avons une opposition qui ne veut pas d’élection. Qui pense que la dévolution du pouvoir doit se faire par les rues et qu’elle a opté donc pour la solution de créer une situation insurrectionnelle pour amener une situation de transition pour accéder donc par d’autres voies que par les élections normales. Donc l’opposition s’oppose à toute forme d’élection, qu’il s’agit du référendum, qu’il s’agit des élections législatives. L’opposition ne s’inscrit plus dans un calendrier électoral normal… », a-t-il déclaré.   Suivez Vidéo !

Alpha Barry