En dépit des salves récriminations de l’opposition à l’encontre de la Ceni, le président de ladite institution a tenu une conférence de presse ce lundi 16 décembre, dernier jour de la révision électorale en vue pour des élections législatives, prévues en février 2020; Me Salif Kébé est resté droit dans ses bottes quant à la date du 16 décembre, indiquée comme la fin du processus de révision électorale de cette année.

« Il n’y a aura aucune rallonge dans ce processus. Nous avons prévu 25 jours et on se tiendra à ce délai… », affirme-t-il.

Par ailleurs, il a aussi essayé des accusations portées contre lui par l’opposition, concernant, « l’enrôlement des mineurs dans les fiefs de la mouvance présidentielle… »

« Il n’y a pas eu pléthore de mineurs dans les CAERLE. On n’a pas eu de mineurs qui ont été alignés. Ils sont allés dans les cours des écoles pour photographier les mineurs et mettre sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas celui qui va vous nier en disant qu’il n’y a jamais eu de mineurs dans notre fichier… », a-t-il rejeté.

A rappeler que le vice-président de la Ceni est revenu à la charge dans la même journée de ce lundi, devant la presse, El hadj Bano Sow, a dénoncé la révision du fichier électoral en cours…

 

 

Alpha Barry