Après le putsch contre son champion Alpha Condé, le Parti présidentiel s’est fait tomber dans l’armoire en actant vite la prise du pouvoir par la force. L’honorable Allhousseiny Makanera Kaké fut le premier dans les rangs de la mouvance présidentielle déchue à exprimer son désaccord vis-à-vis de la sortie de certaines personnes, qui ont tenu la déclaration au nom du RPG arc-en-ciel. Intervenant donc à Fim fm, ce vendredi 10 septembre 2021, dans l’émission mirador, Allhousseiny Makanera Kaké, a refusé de jouer sur les deux tableaux en condamnant le coup d’État contre Alpha Condé.
 « Je condamne le coup d’État, je demande aux nouvelles autorités de garantir l’intégrité physique et morale du professeur Alpha Condé qui a été légalement élu en République de Guinée. Par conséquent, je suis convaincu que nous n’avons aucune possibilité de sortir Alpha Condé et le remettre président. Mais, nous pouvons militer pour qu’il soit libre et avant sa liberté qu’il puisse avoir la possibilité de rencontrer ses proches. Que toutes les conditions liées au fonctionnement normal de quelqu’un qui est privé de son droit soit respecté. Ce qui est clair, le professeur Alpha Condé président de la République est un Guinéen. Il a été président, il a posé des actes salvateurs et tous les Guinéens ont profité… », a-t-il souligné
Par Makoura